Vous souhaitez également économiser sur le coût total de votre prêt immobilier ?
Depuis quelques années, le rachat de prêt immobilier est devenu un allié de poids dans la lutte pour la hausse de votre pouvoir d’achat. En effet, renégocier votre prêt immobilier peut vous faire économiser jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros sur le coût total de votre emprunt. Encore faut-il vous y prendre au bon moment.

Calculez votre nouvelle mensualité !

 


(Photo: Pixabay – annca)

Lorsque vous souhaitez acheter une propriété, il arrive un moment où vous vous demandez combien vous pouvez emprunter et quel est le montant maximum de biens immobiliers que vous pouvez acheter, deux choses très différentes. Dans cet article, apprenez à estimer le prix d’une propriété que vous pouvez vous permettre d’acheter. Retrouvez nos explications et astuces pour estimer votre emprunt, définir votre contribution et envisager les surcoûts.

Évaluez votre capacité à emprunter

Pour estimer la capacité d’emprunt, c’est-à-dire pour estimer le montant que la banque vous autorisera à emprunter, vous devez vous référer à une règle de tiers connue. La banque vous accordera un prêt avec des mensualités de 33% de votre revenu disponible. Vos revenus et les revenus d’un éventuel coemprunteur sont pris en compte, sur lesquels vous devrez déduire des frais fixes tels que les mensualités d’un autre prêt, une pension alimentaire, etc.

En fonction de vos revenus, la banque peut déroger à cette règle. Les revenus les plus bas se verront souvent offrir un paiement mensuel de moins d’un tiers de leur revenu afin que leur vie restante ne soit pas trop basse. En revanche, les revenus les plus importants se verront offrir une mensualité de plus d’un tiers de leurs revenus, et le reste à vie reste malgré tout.

Attention cependant à ne pas emprunter au maximum. Il sera souvent plus sage de maintenir la capacité d’épargne pour continuer à financer leurs objectifs à long terme (financement de l’éducation des enfants, de la retraite, etc.).

Enfin, gardez à l’esprit que l’acquisition de votre nouveau logement entraînera des frais (le coût des copropriétés pour l’appartement, mais aussi les frais d’entretien et d’exploitation de la maison), peut-être plus élevés que ceux que vous payez déjà et qui viendront. pesant ainsi votre budget. Le coût de votre achat immobilier au fil du temps correspondra donc aux mensualités hypothécaires, mais également aux frais que vous devrez payer.

Définissez votre contribution

Pour pouvoir postuler pour un bien, vous devez avoir une contribution d’au moins 10% du prix d’achat du bien. Les banques apprécient particulièrement les fichiers qui montrent une contribution de plus de 15%. Il est donc très important d’avoir une contribution significative, d’autant que cela permet une réduction du montant du prêt et donc de la durée du prêt qui influe sur le taux.

Mais attention à ne pas investir non plus vos économies dans votre contribution. Il vous faudra conserver le fonds d’urgence, mais aussi les investissements destinés à financer des projets à long terme.

Tenez compte des coûts supplémentaires

Enfin, gardez à l’esprit que le prix d’achat d’un bien est loin de représenter le coût total de la transaction immobilière. Vous devrez également tenir compte du coût du prêt (à l’entrée avec les frais de dossier et chaque mois avec les mensualités qui composent la garantie du prêt et les intérêts du prêt).

De plus, vous devrez payer des frais de notaire, droits de transfert compris. Ces coûts représentent environ 8% du prix d’achat dans l’ancien et 2% à 3% dans le neuf. Le montant n’est donc pas pour autant négligeable. Il vous faudra donc débourser 80 000 euros de frais de notaire pour acheter un appartement qui coûte un million.

Enfin, considérez les coûts de main-d’œuvre, qu’il ne faut pas sous-estimer. Il est également préférable, par exemple, d’avoir de l’argent pour payer le loyer avec des mensualités de prêt un peu plus longues que prévu si les travaux dans votre nouvel appartement ont été reportés et que vous ne pouviez pas y vivre immédiatement.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *