Comparer les offres d’assurance emprunteur maintenant !

Vous avez déjà un prêt immobilier ? L’assurance de prêt immobilier permet de rembourser la banque en cas de problème. Attention son coût n’est pas négligeable sur vos mensualités !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

{Assurance-pret }

L’assurance débiteur est-elle obligatoire ? Aucune disposition légale n’impose à un débiteur d’être assuré. L’assurance débiteur n’est ainsi pas une aplomb obligatoire. Toutefois, un établissement prêteur (banque, …) considérer qu’une telle certitude est indispensable pour bénéficier d’un crédit et ainsi en fonder une condition d’octroi de celui-ci. En pratique, une personne sollicitant un crédit à la consommation ne sera que rarement contrainte de s’assurer. À l’inverse, celle sollicitant un crédit immobilier se verra quasi-systématiquement obliger l’obligation de s’enquérir s’informer contre les risques de Décès, de Perte Totale et Irréversible d’Autonomie en cas d’investissement locatif cependant aussi d’Invalidité et d’Incapacité de travail, même de Perte d’emploi, en cas d’acquisition d’une résidence principale.

{Assur-credit}

Quelle quotité d’assurance choisir ? Lorsque vous empruntez seul, vous devez souscrire une aisance emprunteuse qui couvre 100% de votre prêt immobilier. Lorsque vous empruntez à deux, cet quotité peut être différente. Par exemple 70/30%, 60/40% ou 50/50%. Seule obligation : l’addition des deux quotités d’assurance doit couvrir à minima 100% du capital emprunté. Pour bénéficier d’une couverture optimale, vous avez la possibilité sélectionner une couverture à 100% sur chaque emprunteur (soit 200% en tout). Ainsi, en de défaillance du premier emprunteur, le prêt immeuble est intégralement soldé selon la garantie et le co-emprunteur n’a plus rien à verser. Un couple mono-actif peut aussi opter pour une espoir débiteur à 100% uniquement sur la tête de celui qui travaille à que ce soit accepté en l’organisme prêteur, la disparition de l’autre débiteur étant sans collision sur sa capacité financière à rembourser le capital restant dû.