Comparer les offres d’assurance emprunteur maintenant !

Vous avez déjà un prêt immobilier ? L’assurance de prêt immobilier permet de rembourser la banque en cas de problème. Attention son coût n’est pas négigeable sur vos mensualités !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

{Assurance-pret }

L’assurance débiteur est-elle obligatoire ? Aucune disposition légale n’impose à un emprunteuse d’être assuré. L’assurance emprunteur n’est donc pas une caractère obligatoire. Toutefois, un établissement prêteur (banque, …) peut considérer qu’une riposte certitude est indispensable pour bénéficier d’un crédit et ainsi en élever une condition d’octroi de celui-ci. En pratique, un individu sollicitant un crédit à la consommation ne sera que rarement contrainte de s’assurer. À l’inverse, celle sollicitant un crédit immeuble se verra quasi-systématiquement arrêter l’obligation de s’assurer malgré les risques de Décès, de Perte Totale et Irréversible d’Autonomie en cas d’investissement locatif mais également d’Invalidité et d’Incapacité de travail, aussi de Perte d’emploi, en d’acquisition d’une résidence principale.

{Assur-credit}

Que couvre la garantie « Perte Totale et Irréversible d’Autonomie » (PTIA) d’un contrat d’assurance emprunteur ? Anciennement dénommée Invalidité Absolue et Définitive (IAD), la garantie PTIA répond à trois cumulatives pour devenir mise hors jeu : l’assuré doit se trouver dans l’impossibilité masse et définitive de se livrer à une quelconque activité rémunérée pouvant lui procurer revenu ainsi qu’à mieux ; il être dans l’obligation absolue et présumée définitive d’avoir recours à l’assistance totale et constante d’une tierce personne pour effectuer 3 et pourquoi pas 4 des actes ordinaires de la vie diarrhée (faire sa toilette, s’habiller, se nourrir, se déplacer); il faut également que la PTIA intervienne l’âge limite prévu au contrat (en général 60 ou 65 ans et pourquoi pas bien l’âge de départ en retraite). Attention : l’assureur exigera le plus souvent que l’assuré bénéficie d’une pension d’invalidité de 3ème catégorie d’un régime obligatoire d’assurance maladie (Sécurité sociale, RSI, etc.) sans toutefois que celle-ci va pour ça suffisante pour faire jouer la garantie de la PTIA. Pour connaître l’étendue et modalités valable en jeu de la garantie, lisez bien votre contrat d’assurance.