Comparer les offres d’assurance emprunteur maintenant !

Vous avez déjà un prêt immobilier ? L’assurance de prêt immobilier permet de rembourser la banque en cas de problème. Attention son coût n’est pas négligeable sur vos mensualités !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

{Assurance-pret }

L’assurance emprunteur, une manne de plus de 6,5 poids d’euros Les individus dépensent chaque année plus de 6,5 longueur d’euros de cotisations d’assurance emprunteuse en couverture de leur crédit immobilier. Généralement imposée par la banque, ce garantie doit prendre en charge une partie, vraiment la totalité des échéances du prêt en de sinistre. Elle couvre d’ordinaire le décès par contre peut également supporter sur l’invalidité ou bien la perte d’emploi. Alors que emprunteurs peuvent désormais choisir librement leur assurance, que ce mettons dans la souscription du prêt, ou bien chaque année, à la date anniversaire de leur contrat ou bien de leur crédit, le marché demeure trusté dans contrats bancaires2 desquels prix sont plus élevés. En effet, l’assurance emprunteur génère une marge brute exorbitante. Ainsi, sur 100 euros de présent versées, 68 euros sont conservés selon l’assureur et seulement 32 euros sont reversés aux assurés. Une pareille marge est deux supérieure à l’assurance habitation ainsi que trois plus élevée que l’assurance automobile3 !

{Assur-credit}

Que couvre la garantie « Décès » d’un contrat d’assurance débiteur ? La garantie décès est encore présente dans un contrat d’assurance emprunteuse mais fait l’objet d’un âge limite de garantie. Le va décès n’est ainsi pas nécessairement couvert jusqu’au terme d’un prêt. En de décès (quel qu’en mettons la cause) et moins réserve des suppression de garantie prévues dans le contrat, l’assureur versera le capital restant dû au le jour du décès d’or prêteur. À inscrire : la loi impose que contrats d’assurance emprunteuse couvrent le décès pendant suicide à partir de la deuxième année d’assurance et dès la première année, pour prêts inférieurs à 120 000 euros contractés pour financer l’achat du logement essentiel de l’assuré.